Lire, Voir, Ecouter…

Critiques littéraires, cinématographiques et musicales

Le livre de Joe – Jonathan Tropper

Classé dans : Littérature générale,Livres — 25 juillet, 2013 @ 21:33

Le livre de Joe - Jonathan Tropper dans Littérature générale livre_de_joe-183x300Quatrième de couverture :

Après dix-sept ans d’absence, Joe revient à Bush Falls, le patelin de son enfance. Couronné par le succès d’un livre qui ridiculisait ses voisins, il se heurte à l’hostilité d’une ville entière, bien décidée à lui faire payer ses écarts autobiographiques. Entre souvenirs et fantômes du passé, Joe va devoir affronter ses propres contradictions et peut-être enfin trouver sa place.

Ma critique :

Avant d’aborder la lecture du Livre de Joe, je ne connaissais de Jonathan Tropper que l’adaptation cinématographique de son roman Tout peut arriver, un film hilarant, merveilleusement servi par Jack Nicholson et Diane Keaton. Le souvenir que j’en garde et la réputation de l’auteur m’ont donné à penser que ce roman serait aussi une comédie, impression encore renforcée par la citation du quatrième de couverture : « Mélanger ainsi humour et nostalgie est une prouesse rare, un vrai délice ! » (Charlotte Roux).

Or, si l’humour est bien présent dans ce roman, il n’en est pas l’aspect principal, loin s’en faut. Les raisons du retour de Joe, déjà, n’incitent pas à la franche rigolade : son père vient d’être victime d’une attaque et se trouve plongé dans le coma. Dès son arrivée à Bush Falls, l’hostilité de ses habitants, durement malmenés dans son « roman » autobiographique, se manifeste sous une forme plus qu’agressive avant de tourner à la violence physique. Entre son frère Brad et lui, les relations sont tout aussi tendues, quoique d’une façon plus civile en apparence. On peut comprendre la rancoeur de Brad, « héros » involontaire de l’incipit du roman :

« Quelques mois seulement après le suicide de ma mère, je suis entré dans le garage à la recherche de mon gant de baseball et j’ai découvert Cindy Posner à genoux en train de pratiquer avec ardeur une fellation sur mon frère aîné, Brad, appuyé contre l’établi de notre père. »

En apercevant le narrateur alors âgé de treize ans, la jeune fille pique une crise d’hystérie avec injures à l’appui, sobrement commentée par Joe un peu plus loin :

« Peut-être Cindy aurait-elle fait l’effort de mieux se maîtriser si elle avait su que, des années plus tard, cet incident se verrait immortalisé dans le premier chapitre de mon roman autobiographique à succès ainsi que dans l’inévitable adaptation cinématographique qui [...] suivit peu après. »

Situation d’autant plus gênante que l’ex jeune couple est aujourd’hui marié et parents d’un jeune homme…

Si les premiers chapitres font ressortir l’aspect comique de la situation, la suite devient plus grave : l’hostilité de son entourage oblige Joe, d’abord indigné, à se remettre en questions et à prendre conscience des vraies conséquences de ses écrits. Ce roman « vieux » d’une dizaine d’années aborde ainsi un sujet très actuel, en tout cas en France : celui de la liberté d’expression des romanciers par rapport à leurs personnages, quand ceux-ci existent vraiment.

Mais Le livre de Joe traite aussi de thèmes plus universels tels que les liens familiaux, l’amitié, l’amour, l’adolescence, l’homosexualité, la maladie et la mort, omniprésente tout au long de l’histoire. Ainsi que la nostalgie, en effet, ou plus généralement la mémoire qui est forcément subjective, sélective et fluctuante, surtout quand certains événements du présent nous obligent à regarder en arrière. L’écrivain, qui est resté un peu « adulescent » dans son esprit et sa façon de vivre, sera amené à considérer sous un autre angle les épisodes les plus marquants de sa jeunesse, et à relativiser l’opinion qu’il s’était forgée sur certaines personnes de son entourage.

Bien qu’il soit très différent de ce que j’imaginais, j’ai adoré ce roman que j’ai lu d’une traite, comme on le fait avec un thriller. Pour moi il constitue une excellente première approche de cet auteur, que vous retrouverez sûrement bientôt dans ce blog !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Arcade |
valentine63 |
Le portrait de la femme en ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mespetitsmotspourtoi
| جولة...
| Hédonisme et Existentialisme