Lire, Voir, Ecouter…

Critiques littéraires, cinématographiques et musicales

Black-out – Connie Willis

Classé dans : Livres,Science-fiction — 25 novembre, 2012 @ 12:20

Black-out - Connie Willis dans Livres black_out_cover-192x300Quatrième de couverture :

Oxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement. Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein cœur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly… Ils seront aux premières loges pour les épisodes les plus fascinants de la Seconde Guerre mondiale. Une aubaine pour des historiens, sauf que les bombes qui tombent sont bien réelles et une mort soudaine les guette à tout moment. Sans parler de ce sentiment grandissant que l’Histoire elle-même est en train de dérailler. Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

Ma critique :

Dès le départ, ce roman avait tout pour me plaire avant même d’en avoir lu la première ligne : j’aime la science-fiction avec une prédilection particulière pour les voyages dans le temps, et j’adore Connie Willis, dont j’ai lu tous les livres traduits en français. Ma seule crainte était d’être déçue par rapport à mes énormes attentes, d’autant que les critiques semblaient mitigées. Dans l’ensemble, les détracteurs reprochaient à l’auteur d’avoir écrit plus un roman historique que de science-fiction.

Je dois reconnaître qu’ils n’ont pas tort sur ce point : l’aspect science-fictionnel n’est au premier plan que dans les tous premiers chapitres, qui décrivent la préparation des historiens avant leur grand départ. Puis ils se retrouvent immergés dans la période qu’ils ont choisie, et le lecteur avec. Cependant, celui-ci n’oubliera jamais le contexte… particulier de leur présence à cette époque qui n’est pas la leur, dans la mesure où les protagonistes ont préparé leur voyage, se sont documentés avec une certaine précision et savent ce qui va se passer, dans l’ensemble (victoire des Alliés, date de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale) et dans les « détails », les plus importants pour eux. Ainsi, Polly, qui a choisi de vivre la rude vie des habitants de Londres pendant le Blitz, connait par cœur la date, l’heure et le lieu précis où vont tomber les bombes larguées par la Luftwaffe. Elle sait donc exactement où elle ne doit surtout pas aller, dans quel magasin d’Oxford Street il est inutile de postuler parce qu’il sera détruit prochainement, etc.

D’autres personnages auront moins de « chance » : le déplacement spatio-temporel n’est pas toujours aussi précis que les personnages le souhaiteraient, surtout au niveau spatial… De plus, sur place, d’autres personnages seront confrontés à des imprévus liés à la situation instable engendrée par la guerre, et dont la documentation de leur époque ne les avait pas avertis. Ces contretemps – si j’ose dire – leur feront craindre ce qu’un voyageur temporel redoute le plus : théoriquement leur présence ne peut pas changer le cours de l’Histoire, puisqu’elle est déjà passée ; mais dans la mesure où la science qui les a projetés dans le passé est relativement récente, peuvent-ils en être absolument certains ? Notamment quand les événements les obligent à agir de façon plus intrusive que prévu – et souhaité ? Leurs inquiétudes prendront une dimension particulière quand ils tenteront de regagner leur époque…

Je n’en écrirai pas plus, bien sûr pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur, mais aussi parce que je ne connais pas encore la fin de l’histoire : je n’en ai lu que le premier tome, qui constitue un roman entier avec le deuxième, All Clear. Mais à ce stade, après la 621ème page, je peux d’ores et déjà me ranger dans les rangs des « fans » de ce livre. On ne s’y ennuie jamais, malgré quelques passages qui auraient éventuellement pu être raccourcis, tant l’histoire des civils britanniques pendant la Bataille d’Angleterre est passionnante et merveilleusement racontée. On sait que Connie Willis, très portée sur l’Histoire, se documente abondamment et avec beaucoup de précision, on peut donc lui faire confiance quant aux fait historiques évoqués dans le cadre de son roman. D’autre part, son style simple en apparence mais particulièrement efficace donne l’impression au lecteur de suivre un documentaire tourné caméra sur l’épaule plutôt qu’une histoire fictionnelle. Enfin, les personnages du XXe et du XXIe siècles sont si naturels et attachants qu’on est immédiatement immergés dans leur quotidien difficile, et l’empathie qu’on ressent pour eux est totale : dans certaines scènes du Blitz on en viendrait presque à sursauter avec eux quand l’intensité des bombardements se fait trop éprouvante.

Dans la version française du roman, un glossaire très fourni permet au lecteur peu féru en Histoire contemporaine – dont je fais partie – de mieux comprendre les événements qui servent de cadre au roman. La lecture de quelques articles supplémentaires sur le Blitz ou la Bataille d’Angleterre pourra aider aussi à suivre l’histoire avec un petit h, fortement dépendante de la grande Histoire !

Pour moi c’est donc une excellente expérience de lecture, que je prévois de prolonger en lisant la suite, All clear, en version originale, dans mon impatience de découvrir le destin des héros. La traduction française de ce deuxième tome devrait paraître en avril 2013… une éternité pour un roman aussi passionnant !

Ce billet a été rédigé dans le cadre d’une lecture commune pour le forum Livraddict. Les autres participants sont :

3 commentaires »

  1. Flo-Tousleslivres dit :

    Très gros coup de coeur pour ce premier tome et j’ai vraiment hâte de me plonger dans ce second annoncé pour l’année prochaine !!!
    L’auteur a fait un travail historique fabuleux et a su y intégrer toute cette histoire fantastique qui s’intègre parfaitement au tout !!!
    Un lecture plus que passionnante !!!

  2. M4tth69 dit :

    Pour ma part j’ai et déçu, même si j’ai vouloir lire le tome deux juste pour savoir la suite. J’ai surtout trouver le style de l’auteur assez pauvre.
    A une prochaine sur une lecture commune.

    Ps : très bon commentaire.

  3. john peter dit :

    excellent blog, bravo.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Arcade |
valentine63 |
Le portrait de la femme en ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mespetitsmotspourtoi
| جولة...
| Hédonisme et Existentialisme