Lire, Voir, Ecouter…

Critiques littéraires, cinématographiques et musicales

Freedom – Jonathan Franzen

Classé dans : Littérature générale,Livres — 7 février, 2012 @ 21:10

Freedom - Jonathan Franzen dans Littérature générale Freedom-198x300Quatrième de couverture :

Patty sera la femme idéale, c’est décidé. Mère parfaite, épouse aimante et dévouée, cette ex-basketteuse a fait, en l’épousant, le bonheur de Walter Berglund, de St. Paul (Minnesota). En devenant madame Berglund, Patty a renoncé à son goût pour les bad boys, à commencer par Richard Katz, un rocker dylanien qui se trouve être aussi le meilleur ami de Walter.

Freedom raconte l’histoire de ce trio amoureux et capture le climat émotionnel, moral et politique des États-Unis entre entre 1970 et 2010 avec une incroyable virtuosité. Anatomie d’un mariage, ce livre propose une méditation sur les déceptions et les compromis auxquels se trouvent confrontés ces baby-boomers qui avaient voulu changer le monde. C’est aussi l’acte d’accusation le plus féroce qu’on ait vu depuis longtemps sur ce qu’est devenue l’Amérique.

Ma critique :

Ce roman se lit facilement et avec beaucoup de plaisir, malgré deux aspects qui peuvent intimider et rebuter : il est très long (719 pages !), et il ne s’y passe pas grand-chose… A ce stade certains sont déjà passés à la critique suivante ! Pour ceux qui restent : un peu bizarrement, on ne s’ennuie jamais : on entre tout naturellement dans cette famille et on s’intéresse à chacun de ses membres, qu’on finit par connaître beaucoup mieux qu’ils se connaissent entre eux. Ceci n’est d’ailleurs pas très difficile, tant règne le manque de communication entre mari et femme, parents et enfants, sans même parler des amis… et plus si affinités !

Au-delà de leur problèmes affectifs, les personnages s’inscrivent bien sûr dans un contexte historique, social et culturel et, dans la mesure où le roman se déroule sur une trentaine d’années, ils composeront avec l’opposition républicains-démocrates typique de la politique américaine, l’écologie, la libération sexuelle, et des événements historiques comme, entre autres, la guerre d’Irak.

Mais le roman reste avant tout focalisé sur une famille qui se débat avec les caractéristiques de son époque, et non sur l’histoire d’un pays à travers une famille qui servirait de prétexte. C’est sans doute la raison pour laquelle on suit avec beaucoup d’intérêt le moindre rebondissement de la vie de ces personnages qui sont tout sauf des héros ou des salauds : ce sont juste des gens comme vous et moi qui affrontent des problèmes similaires à ceux que nous vivons tous les jours.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Arcade |
valentine63 |
Le portrait de la femme en ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mespetitsmotspourtoi
| جولة...
| Hédonisme et Existentialisme