Accueil Non classé Terrienne – Jean-Claude Mourlevat

Terrienne – Jean-Claude Mourlevat

1
0
300

TerrienneQuatrième de couverture :

Tout commence sur une route de campagne…

Après avoir reçu un message de sa sœur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et passe… de « l’autre côté ». Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d’humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa sœur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu’au bout, au péril de sa vie.

Elle se découvrira elle-même : Terrienne.

Vous ne respirerez plus jamais de la même manière.

Ma critique :

Superbe roman, publié dans une collection jeunesse, mais qui intéressera tout autant les lecteurs adultes friands d’un genre à mi-chemin entre le fantastique et la science-fiction. Les personnages sont crédibles, on ressent tout de suite beaucoup d’empathie pour eux : on a l’impression de marcher aux côtés d’Anne, la jeune héroïne – 17 ans – et de chercher sa sœur avec elle tout en luttant désespérément pour ne pas finir ses jours dans ce monde parallèle cauchemardesque.

Cet « autre côté » est en effet aseptisé dans tous les sens du terme, aussi bien physique que psychologique : ni la saleté, ni les microbes, ni le doute ou les sentiments en général n’y ont une place, dans leur recherche d’un monde parfait cette société s’est robotisée à l’extrême, nous faisant apprécier par comparaison odeurs pestilentielles, bruits horripilants et incivilités de toutes sortes. Il y a chez l’auteur une volonté évidente de mettre en garde contre la tentation d’un « monde parfait » susceptible d’évoluer en dystopie.

Si ce roman vous plaît, je ne saurais trop vous recommander la lecture du Combat d’hiver, ainsi que de La rivière à l’envers – en deux tomes – toujours de Jean-Claude Mourlevat.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lourinki
  • Et c’est reparti…

    Après une légère interruption de… voyons… trois ans, tout au plus, je poursuis…
  • Infréquentable – Bénabar

      1. 2.  3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. L’effet papillon Allez ! Les numéros Malgr…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Un commentaire

  1. ena fitzbel

    3 janvier, 2014 à 11:04

    Bonjour,

    Je viens de publier un roman pour adolescents et jeunes adultes : « Un manoir pour refuge », n’hésite pas à venir découvrir les premiers chapitres de mon roman sur : http://enafitzbel.skyrock.com/

    Résumé : Élève au lycée français de Prague, Mila vit chez sa grand-mère depuis la disparition de ses parents. Chaque nuit, elle fait ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y retrouve une amie chère à son cœur et rencontre Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle tombe amoureuse. Un jour, lors d’un atelier de dessin-écriture, Mila révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, se trouve bouleversé le rêve qu’elle croyait immuable : elle découvre que ses camarades du lycée se sont glissés dans la peau de nouveaux domestiques. Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre fiction et réalité finissent par se brouiller : alors qu’une domestique est assassinée au manoir, une camarade de classe ne se réveille plus… Mila est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar. Commence alors une course contre la montre pour échapper à l’emprise du manoir, mais Mila ne sait si elle pourra se résoudre à abandonner Kenneth…

    Ena Fitzbel

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Memento – Christopher Nolan

Leonard Shelby (Guy Pearce) souffre d’une amnésie « antérograde &raq…