Lire, Voir, Ecouter…

Critiques littéraires, cinématographiques et musicales

Shutter Island – Dennis Lehane

Classé dans : Livres,Polar / thriller — 30 juillet, 2008 @ 14:37

Shutter Island - Dennis LehaneLes marshals Teddy Daniels et Chuck Aule se rendent en bateau sur Shutter Island. Cette île a pour particularité d’abriter l’hôpital psychiatrique Ashcliffe, qui a pour pensionnaires les malades mentaux les plus dangereux des Etats-Unis, la plupart ayant commis des meurtres atroces.

Une de ces malades, Rachel Solando, s’est évadée. Cette femme a noyé ses trois enfants, un à un, puis a installé leurs corps sur les chaises de la cuisine, comme si de rien n’était. Elle a toujours nié son acte, et même le fait que ses enfants soient morts.

Au-delà de l’ambiance angoissante, les deux marshalls sont intrigués : comment Solando a-t-elle réussi à s’échapper de sa cellule, bien évidemment verrouillée de l’extérieur ? Un tel « exploit » semble impossible sans la complicité d’un membre du personnel. Tous sont donc suspects aux yeux des enquêteurs. A commencer par le docteur Sheehan, qui a quitté l’île tôt le matin après l’arrivée des marshalls, au mépris de toutes les règles régissant une enquête. Mais il n’est pas le seul dont le comportement soit un peu trouble : le docteur Cawley, qui était le « thérapeute de première intervention » de Rachel Solando, ne semble pas très coopératif non plus. Et que penser du docteur Naehring, qui dès le premier contact provoque les deux hommes avec un discours décalé et agressif ? En fait, personne n’a l’air très content de la présence de Teddy et Chuck sur l’île. Ni très motivé pour retrouver la fugitive, d’ailleurs. Comme si des travaux plus importants occupaient les habitants de Shutter Island.

On ne peut pas dire que ce roman soit haletant : le rythme est assez lent, et beaucoup de passages semblent exagérément étirés. Voire inutiles, comme certains dialogues un peu interminables sur des sujets qui n’ont rien à voir avec l’intrigue. On s’ennuie donc parfois au cours de la lecture. Mais on est largement récompensé de notre patience grâce au dernier quart du roman, dont il est impossible de révéler le moindre élément sans gâcher complètement une fin éblouissante. Qui non seulement rachète les lenteurs du reste du roman, mais surtout les justifie !

Je n’en dirai pas plus, sinon : « Lisez ce roman, vous ne le regretterez pas ! »

2 commentaires »

  1. Ys dit :

    Une adaptation BD doit sortir à la rentrée par Christian de Metter chez Casterman et surtout, une adaptation ciné de Martin Scorsese avec Leonardo Di Caprio est en cours de tournage. Ce livre est un des meilleurs que j’ai lus, j’adore les histoires de fous, j’ai le Katzenbach dans ma PAL…

  2. F . Sholmes dit :

    Peut-être quelques lenteurs, mais quelle ambiance !!! De l’arrivée en bateau, à l’enrée dans une sorte de QHS… A lire, sans aucun doute.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Arcade |
valentine63 |
Le portrait de la femme en ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mespetitsmotspourtoi
| جولة...
| Hédonisme et Existentialisme